Microsoft s'éloigne complètement des RRP

bbnet_windowslicenses
Il y a quelques semaines, Microsoft a annoncé à ses partenaires «Registered Refurbisher» qu'à l'avenir, ils ne seraient servis que via les MAR. Ce que cela signifie pour les personnes concernées, explique Michael Bleicher, directeur général de bb-net, qui souhaite les soutenir avec son propre programme de partenariat.

La nouvelle de Microsoft a été une surprise totale pour bon nombre des quelque 3.000 rénovateurs enregistrés (RRP) dans le monde: en juin, ils ont été informés par e-mail que leur niveau de partenaire serait annulé sans remplacement le 1er octobre (voir «Microsoft coupe le programme de rénovation ensemble «). Ils ne sont autorisés à enregistrer les PC usagés avec leurs licences restantes que jusqu'à la fin de l'année, mais doivent ensuite les vendre avant le 30 juin 2021 au plus tard. À l'avenir, ils devront contacter l'un des près de 70 Refurbishers autorisés (MAR) en tant que «Third Party Refurbisher» (TPR) afin de continuer à recevoir les licences à prix réduit pour la vente de leurs appareils remis à neuf aux établissements d'enseignement, aux autorités et aux organisations à but non lucratif. Il n'est donc pas étonnant que l'incertitude soit maintenant grande. De nombreux rénovateurs ne savent pas comment cette coopération devrait fonctionner et quels sont les obstacles et les coûts supplémentaires qu'elle implique.

En tant que l'un des premiers MAR au monde, le bb-net allemand a maintenant lancé un programme de partenariat complet afin de rattraper les rénovateurs enregistrés. Dans une interview avec CRN, le fondateur et directeur général Michael Bleicher explique à quel point les changements ont été surprenants pour son entreprise, ce qu'ils signifient pour les personnes concernées et quels avantages il offre aux nouveaux partenaires avec le »programme de licence bb-net«(BLP) peut offrir. Il étudie également d'autres changements à venir tels que le changement numérique Licences à la fin de l'année, ce qui reste un casse-tête pour de nombreux partenaires.

INTERVIEW

CRN: M. Bleicher, le "Registered Refurbisher" (RRP) a été pris au dépourvu par l'annonce de Microsoft concernant les modifications du programme Refurbisher. À quel point l'étape de bb-net a-t-elle été surprenante en tant que grand rénovateur agréé (MAR)?
Michael Bleicher: Qu'est-ce qui devrait me surprendre dans le partenariat avec Microsoft? Mais oui, les changements sont survenus de manière très inattendue et même nous, en tant que rénovateurs agréés, n'en avions aucune connaissance à l'avance.

"Peut-être pas tout à fait le bon moment"

CRN: Certains des précédents RRP ont rapporté au CRN que leur activité se porte actuellement très bien en raison de la poussée de numérisation liée à la corona. À votre avis, était-ce le bon moment pour faire le changement?Gradin: Surtout à l'époque de Corona, où les licences à but non lucratif et les appareils associés sont plus que jamais nécessaires, ce n'est peut-être pas le bon moment. Mais maintenant, il est important que toutes les personnes concernées tirent le meilleur parti de la nouvelle situation avec un engagement total.

CRN: Dans quelle mesure votre entreprise a-t-elle su s'adapter adéquatement aux nouvelles tâches qu'elle doit assumer en tant que superviseur des précédents RRP à partir de l'automne?
Gradin: Au cours des nombreuses années et grâce au travail agile chez bb-net, nous avons appris à réagir rapidement aux influences extérieures. Nous sommes MAR depuis 2012 et sommes dans le secteur de la rénovation depuis 25 ans - nous avons donc une riche expérience à laquelle nous pouvons accéder. De plus, nous avons déjà des contrats dits de «Third Party Refurbisher» (TPR) avec d'anciens MAR et RRP de la région DACH. Cela signifie que les processus correspondants, nos propres contrats et rapports sont déjà un processus installé en permanence et qui fonctionne bien.
Dès que nous avons été informés des changements, nous avons constitué une équipe de projet pour examiner ce que nous pourrions faire pour les RRP sortants et comment nous pourrions les impliquer avec nous. Pour cela, nous avons sorti un projet planifié depuis longtemps du tiroir et avons ainsi lancé notre «programme de partenariat de licence bb-net» (BLP). Cela a abouti à notre nouvelle page d'information, qui devrait donner un aperçu des RRP et ouvrir la voie au passage à bb-net en tant que MAR.

CRN: Y a-t-il déjà eu des rapports ou des contacts initiaux de rénovateurs enregistrés qui recherchent maintenant un partenaire MAR?
Gradin: Peu de temps après les informations internes de Microsoft aux RRP, nous avons eu les premières demandes de renseignements. Cela est certainement également dû à notre bonne réputation et à notre notoriété dans l'industrie. De plus, certains RRP sont déjà nos clients et commercialisent activement nos produits tecXL.

Conditions pour les TPR

CRN: Êtes-vous prêt à accepter en grand nombre les RRP existants en tant que nouveaux partenaires TPR?
Gradin: Je dirais que oui, nous sommes prêts. Bien entendu, accepter un grand nombre de nouveaux clients dans ce domaine nous pose également des défis. Il ne suffit pas de commander des licences et de les vendre. Nous allons certainement continuer à étendre notre programme techniquement, afin de rendre les processus comme celui-ci numérique et pour le rendre aussi simple que possible. Le programme de partenariat de licence bb-net n'est que le début et je peux bien imaginer que nous continuerons à mettre en œuvre des avantages pour les partenaires afin de créer un programme solide et attractif pour les rénovateurs. Je compare cela à notre programme de partenariat tecXL: il s'est également développé de manière continue et est devenu un système professionnel pour plus de 600 concessionnaires.

CRN: Dans les nouvelles conditions, l'effort impliqué dans la prise en charge des partenaires du RRP sera-t-il comparable à la pratique antérieure - et en vaut-il la peine?
Gradin: L'effort est bien sûr nettement plus important en raison des différentes tailles des partenaires, de l'infrastructure informatique de l'entreprise, mais aussi des différents souhaits. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que Microsoft se démarque complètement des RRP. En d'autres termes, nous serons votre partenaire contractuel à l'avenir et, par conséquent, nous devrons également assumer le support technique complet et la responsabilité des partenaires. Surtout en ce qui concerne la déclaration obligatoire des licences, nous devons nous assurer que nos collègues n'utilisent pas les licences à mauvais escient et respectent les dispositions d'un TPR.
Il n'y a certainement pas grand chose à gagner ici pour nous, mais c'est en arrière-plan pour le moment. En raison de notre taille et en tant qu'innovateur sur le marché du reconditionnement, nous y voyons presque une obligation d'offrir des solutions.

CRN: Pouvez-vous contrer les craintes des RRP concernant une augmentation du prix des licences avec des conditions spécifiques?
Gradin: Actuellement, je peux dire qu'un ancien RRP bénéficie des mêmes conditions que dans le partenariat direct avec Microsoft. Mais nous ne savons pas encore quels changements Microsoft introduira avant le lancement - même si moi, comme les partenaires concernés, je préférerais bien sûr cela.

CRN: Comme vous le savez, Microsoft travaille depuis un certain temps sur des changements majeurs dans le programme Refurbisher. Les MARs sont-ils les prochains?
Gradin: Vous pouvez voir à partir de la décision globale à quelle vitesse les programmes changent ou sont interrompus. Bien entendu, chez MAR, nous y réfléchissons également. Mais comme nous sommes dans un partenariat très étroit avec Microsoft, que nous faisons un très bon travail et que nous sommes devenus une taille significative sur le marché, je me vois comme bb-net armé pour de futurs changements, même si ceux-ci affectent le programme MAR.
Le changement actuel est certainement aussi une opportunité pour nous et montre que les devoirs que nous avons faits dans le passé ont maintenant un effet positif pour nous. Comme toujours, le marché des appareils d'occasion et reconditionnés reste passionnant et j'attends avec impatience de nouveaux développements.

Microsoft passe aux licences numériques

CRN: Au tournant de l'année, le passage aux licences numériques dans le monde Microsoft commence. Votre entreprise est-elle déjà suffisamment préparée pour cela?
Gradin: Nous sommes bien positionnés ici. Microsoft a lancé un projet pilote il y a deux ans et nous y étions dès le départ. Cependant, les applications mises à notre disposition par le groupe n'étaient pas suffisantes pour pouvoir cartographier les besoins d'un rénovateur et les impondérables dans un processus de fabrication. Grâce à notre équipe DevOps interne, nous avons donc développé nos propres logiciels et interfaces pour résoudre le problème. numérique Pour pouvoir mapper la licence dans son intégralité.
Il nous a fallu 6 bons mois pour mettre en place un processus fluide. Entre-temps, nous avons réalisé plus de 100.000 XNUMX installations sur la nouvelle base, ce qui est devenu le statu quo. Soit dit en passant, à ce jour, nous sommes le seul MAR de la région DACH à pouvoir cartographier cela et le mettre en pratique. D'après mes informations, il n'y a que six entreprises dans le monde. Cela montre une fois de plus l'énorme compétence que nous avons en interne et la position de pionnier que nous adoptons ici en matière de nouveautés innovantes.
En fin de compte, je dois admettre que l'intégration des clés de produits numériques a également été une bénédiction. En conséquence, nos processus de fabrication sont devenus plus simples et plus rapides et les éventuelles erreurs homme-machine ont été encore réduites.

CRN: À votre avis, les petits fournisseurs peuvent-ils même faire face à cet effort et comment bb-net peut-il les aider si nécessaire?
Gradin: C'est là que se situe le nœud du changement. Stratégiquement, Microsoft a choisi un bon moment pour lui-même. Petits MAR ou RRP numérique Le changement de licence nécessite beaucoup d'assistance et met en lumière des problèmes. Et je pense que le groupe est également conscient que beaucoup ne sont même pas capables de transmettre le changement. Microsoft transfère son travail vers les MAR et résout de nombreux problèmes d'un seul coup.
Cette infrastructure, telle qu'on la trouve chez nous, n'est pas à attendre d'un éventuel nouveau partenaire. Mais nous étudions déjà les possibilités que nous pouvons créer pour rendre la vie du nouveau partenaire aussi facile que possible. Ici, nous nous appuyons sur notre propre développement logiciel, qui est de s'appuyer sur les outils de Microsoft afin de rendre possible une rénovation ultérieure même après l'ère des «autocollants».
Mais je ne veux pas trop en révéler à ce stade, mais je suis de bonne humeur que nous pouvons le faire. Aussi et surtout en ce qui concerne les développements à venir, chaque RRP devrait donc soigneusement considérer avec qui conclure un contrat; cela vaut également pour les TPR ou MAR existants qui travaillent avec un autre MAR.

COMMUNIQUÉS DE PRESSE


DossierAction
ICT_21.08.2020_Microsoft est complètement détaché des RRP (PDF)Ouvert 
ICT_18.8.2020_Microsoft est complètement détaché des RRP - LINK partie 1Ouvert 
ICT_18.8.2020_Microsoft est complètement détaché des RRP - LINK partie 2Ouvert 
ICT_18.8.2020_Microsoft est complètement détaché des RRP - LINK partie 3Ouvert 
ICT_18.8.2020_Microsoft est complètement détaché des RRP - LINK partie 4Ouvert 
Faites défiler jusqu'à Haut